Quand les artistes se retrouvent au milieu de leur public, le résultat est tout simplement fantasmagorique. C’est ce qu’a offert Unity Sound System, déployant matos et sono au cœur de la salle communale, les artistes eux-mêmes à quelques mètres de leur public. La foule a dansé aux sons d’un reggae planant et envoûtant, après avoir profité de Biga*Ranx et de YaniSs Odua, eux aussi captivant les festivalières et festivaliers.

Du côté de l’Usine à Gaz, la gent féminine a mis en délire la foule, avec un Rap électro endiablant. Awori présentait son nouvel album en première – Hold me – réalisée par notre talentueuse vidéaste Mei Fa, avant d’ouvrir sur un concert sensuel et dynamique. PONGO a enchaîné, faisant de son public une armée de danseurs au bord de la folie, tant l’ambiance était à son paroxysme.

Les nombreux autres artistes du soir ont chacun conquis leur public, du Dôme à La Parenthèse, de l’After Club au Bull’s Pub. Chaque lieu a saisit l’énergie enivrante que les festivalières et festivaliers déployaient, ravi.e.s de ces concerts attendus depuis si longtemps.

A demain pour la suite des festivités.