Le Coronavirus et le temps capricieux du weekend auront eu raison de la fréquentation en baisse de la 11ème édition du festival Les Hivernales. Quelques 4800 festivaliers se sont malgré tout rendus à l’événement nyonnais, dans la joie et la bonne humeur.

L’édition 2020 laissera un souvenir marquant pour les organisateurs. Durant quatre jours, le festival Les Hivernales a proposé une trentaine de concerts sur 13 lieux, dont 12 libres d’accès. De ce côté-là c’est un succès. Cependant des événements perturbateurs extérieurs sont venus contrecarrer la tranquilité d’un festival qui s’ancre toujours plus dans le paysage culturel lémanique. La météo capricieuse, neige, pluie, vent et froid, ainsi que le Coronavirus, n’ont pas réussi à contaminer l’enthousiasme intergénérationnel pour le festival de Nyon.

La soirée du jeudi à la salle communale, qui était inscrite sous le signe du rock et de l’électro, a battu son record de fréquentation. Les nyonnais Alice Roosevelt ont ainsi signé leur retour sur la scène musicale juste avant de laisser place aux français de Last Train, qui ont enthousiasmé leur public avec une performance époustouflante et énergique. Pour conclure, Bon entendeur (Dj Set) qui était très attendu par le comité après une annulation de dernière minute l’année précédente, quelques jours avant le dévoilement de la programmation. Au final, leur set électro a fait dansé un public joyeux et bon enfant jusqu’au bout de la nuit.

La journée de vendredi a été un moment crucial pour l’organisation du festival. En effet, dans la matinée, le Conseil fédéral mettait en vigueur des mesures restrictives pour les manifestations suisses pour contrer la propagation du Covid-19. Fort heureusement, le feu vert des autorités de la ville et du canton est tombé en milieu d’après-midi. Le festival a obtenu l’autorisation de poursuivre son aventure, au grand bonheur du public et des organisateurs.
Les 3 artistes issus du rap français ont conquis leur public avant même les premières notes. Les festivaliers ont clamé en cœur les paroles de ces étoiles montantes que sont Luidji, Davodka et Lord Esperanza.

La soirée hip-hop du samedi soir, a fait sortir un public de connaisseurs pour voir Too Many T’s, Puppetmastaz et Mix Master Mike. Entre les artistes programmés, l’ambiance était au respect et à l’admiration, chacun ne tarissant pas d’éloges pour les autres groupes. Ainsi les festivaliers ont absorbé de belles doses musicales et  scéniques pour se laisser aller dans leur entrain à danser. Une soirée qui restera gravée dans la mémoire des organisateurs.

Malgré une météo peu clémente, Le Village des Hivernales a lui aussi attiré de nombreux spectateurs réjouis. L’animation proposée par les collectifs de la Côte, Hapax 21 et CCC, a misé sur un concept créatif et participatif : un tournoi de « planté du clou ». Le tout étant animé par un speaker, qui tel un commentateur sportif, a su chauffer l’ambiance autour de deux marteaux et un rondin. Ce lieu névralgique qu’est le Village semble bel et bien s’inscrire dans la coutume des Hivernales.

D’autres moments forts pour cette onzième édition : l’excentricité du décor de Jessiquoi à La Parenthèse; le succès aux Swiss Music Award de Muthoni Drummer Queen, juste après son concert solaire ; l’ambiance chaleureuse au Saint-Jean accompagnée des loops de LyOsun et finalement les masques protecteurs du groupe genevois The Clive au Cactus Jack, tel un pied de nez au climat anxiogène de ces derniers jours.
“ Une fois de plus, les artistes suisses ont démontré toute l’étendue de leurs qualités. On a assisté à d’excellentes performances tout au long du week-end dans tous les lieux bien fréquenté chaque soir ” déclare Jean Christophe Buob, programmateur du festival. Et Jay Reuter, président, d’ajouter gaiement « Les Hivernales a survécu à la météo capricieuse et au Cov-19 en offrant une bonne dose de découvertes musicales et des cachets de bonheur. Je ne peux qu’être heureux que tout le travail fourni par nos bénévoles et leurs responsables a été récompensé par cette intense 11ème édition ». Tous deux sont finalement ravis par la cuvée 2020.

C’est une édition mouvementée, où le soutien du public et la cohésion au sein des équipes a marqué l’ensemble de l’événement, qui se clôturait hier sur une note positive. De quoi faire une belle promesse d’avenir pour la prochaine édition qui aura lieu du 25 au 27 février 2021.